Finaltis, nos actualités

Analyse de la performance de Finaltis EfficientBeta Euro sur le premier semestre 2018

En parallèle aux Lettres de Recherche publiées sur divers sujets de finance quantitative, nous inaugurons un cycle de Lettres Quantitatives consacrées à l’analyse détaillée des performances du FCP Finaltis EfficientBeta™ Euro, qui met en œuvre notre stratégie propriétaire de minimisation de la variance fondée sur une estimation bayésienne originale des volatilités et des corrélations.
Lors d’un semestre marqué par le retour du fait politique (guerre commerciale, protectionnisme et populisme) et de la volatilité sur les marchés d’actions, le FCP enregistre une baisse de -3.9% contre -0.3% pour l’indice de référence. Il ressort de notre étude que :
  • La sous-performance relative du FCP sur le premier semestre 2018 est principalement liée à une dynamique d’allocation sectorielle défavorable. L’augmentation de la pondération des banques au détriment des foncières en mars, faisant suite à un début d’année favorable sur le secteur, a en particulier pénalisé le FCP sur le deuxième trimestre. La réactivité de la stratégie, qui est un atout sur le long terme, s’est avérée préjudiciable du fait de l’inversion des rotations sectorielles en cours de semestre.
  • La sous-allocation structurelle en valeurs technologiques trop volatiles pour le processus minimum variance a également pesé sur le résultat.
  • En revanche, l’effet de sélection de titres au sein des secteurs reste positif sur la période.
  • La sous-performance observée sur le semestre s’inscrit dans la norme des performances passées réelles (2013-2018) et simulées (2000-2013).
Lire la lettre